Enfance et jeunesse 1873-1893
Colette est née à Saint-Sauveur le 28 janvier 1873. Elle y vit, entourée par Sidonie, sa mère, le Capitaine Colette, son père, Juliette, Léopold et Achille, ses demi-frère et sœur. Elle y fréquente l’école, obtient le brevet élémentaire et le certificat d’études primaires supérieures en 1889. Après des déboires financiers, les Colette s’installent à Chatillon-Colligny en 1891.

Ouvrages évoquant cette période : Claudine à l’école, la Maison de Claudine, Sido,...

La vie avec Willy 1893-1906

Colette épouse Henri Gauthier-Villars (Willy) le 15 mai 1893. Il l’introduit dans les salons littéraires et musicaux parisiens. Ils se séparent en 1906. Ouvrages évoquant cette période : Claudine à Paris, Claudine en ménage, Claudine s’en va, Minne, Gigi, Mes apprentissages…
Colette et Missy, Colette au Music-hall 1906-1912
Après s'être séparée de Willy, Colette joue la pantomime au music-hall, Pan au théâtre Marigny, Rêve d'Égypte au Moulin-Rouge, La Chair à Bataclan..., et fait partie des tournées Baret. Ouvrages évoquant ces années : Les Vrilles de la vigne, La Vagabonde, L'Envers du music-hall, Le Pur et l'Impur, En tournée, ...

 

Henry de Jouvenel 1912-1924

Colette devient journaliste au " Matin ". Le 19 décembre 1912, elle épouse Henry de Jouvenel, rédacteur au " Matin ". En 1913, naissance à Paris de Colette, Renée de Jouvenel. En 1920, Colette est nommée chevalier de la Légion d'honneur. Colette et Henry de Jouvenel se séparent en 1923. Ouvrages évoquant ces années : L'Entrave, Mitsou, Chéri, La Chambre éclairée, Le Blé en herbe, La Fin de Chéri, Contes des mille et un matins, Duo, La Seconde, Julie de Carneilhan…
Maurice Goudeket 1925-1954
En 1926, achat de la Treille muscate. En 1928 Colette est promue officier de la Légion d'honneur. Le 9 mars 1935, elle est élue à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique et épouse le 3 avril Maurice Goudeket. Voyage aux USA en 1935. Colette est promue commandeur de la Légion d'honneur en 1936. Ouvrages évoquant ces années : L'Enfant et les Sortilèges, La Naissance du jour, La Treille muscate, Le Toutounier, Trois... Six... Neuf...
Célébrités sous le fanal bleu 1945-1954

En 1945 Colette est élue à l'unanimité à l'Académie Goncourt. Elle devient présidente de cette Académie en 1949. En 1953, Colette est élevée à la dignité de grand officier de la Légion d'honneur et reçoit la médaille du National Institute of Arts and Letters de Douglas Dillon, ambassadeur des États-Unis. Le 3 août 1954, Colette s'éteint dans son appartement du Palais-Royal. L'État lui fait des funérailles nationales. Ouvrages évoquant ces années : Journal à rebours, Paris de ma fenêtre, L'Étoile Vesper, Le Fanal bleu, …